Introduction

Politique diocésaine sur la protection des enfants,

des jeunes et des adultes vulnérables :

 S'entendre pour créer une Ambiance de sécurité

et de respect dans le milieu ecclésial

 Par cette politique, notre Église cherche à voir au besoin de protéger les plus vulnérables au sein de l’Église et de la société. Dans la société et oui, même dans l’Église, la triste expérience a démontré la nécessité d’être vigilants, de prendre conscience du besoin d’offrir un environnement sécuritaire afin que tous, surtout les plus vulnérables, puissent se sentir en paix dans une ambiance de sécurité.

Cette politique veut promouvoir de façon proactive la protection :

  • des enfants, des jeunes et des adultes vulnérables;
  • des ministères offerts et de leurs ministres : le clergé, les religieux[1], les séminaristes, le personnel et les bénévoles laïques œuvrant en l’Église.

L’Archidiocèse de Saint-Boniface s’attend à ce que ceux qui exercent leur ministère au nom de l’Église ou sous ses auspices, doivent faire preuve d’un profond respect pour tous. Or si l’Archidiocèse respecte d’abord la loi de l’Évangile, elle respecte également les lois civiles. Se mal conduire, c’est non seulement commettre un péché, c’est aussi créer un scandale et, dans certains cas, il se peut que ce soit un acte criminel.

Tout en faisant confiance à la bonne volonté de tous, nous mettrons en vigueur cette politique qui s’appliquera à tous ceux qui offrent des services aux enfants, aux jeunes et aux autres personnes vulnérables. Les prêtres, les directeurs paroissiaux et les chefs des services diocésains seront tenus d'informer tous les employés et les bénévoles de cette politique. Ils devront s’assurer que cette politique soit mise en vigueur dans leurs ministères ou leurs services particuliers. Celle-cia pour but de prévenir les abus ou d’empêcher que l’on se retrouve dans une situation compromettante et que l’on soit l’objet de fausses accusations.