Nouvelles et activités en cours

Célébration diocésaine annuelle
des anniversaires de mariage:

le dimanche 4 octobre 2020 à 15h
à la Cathédrale de Saint-Boniface


 

Fêtez-vous un anniversaire de mariage important cette année
(5, 10, 15, 20, 25, 30 années ou plus)?

Inscrivez-vous pour prendre part à la célébration diocésaine annuelle des anniversaires de mariage! À chaque automne, Mgr Albert LeGatt préside la messe de célébration dans l'Archidiocèse de Saint-Boniface. Les couples sont invités à renouveler leurs vœux de mariage et à recevoir une bénédiction spéciale. 

* NOUVEAU en 2020, dû à la COVID-19 *:

- Nous veillons à ce que la célébration soit organisée de manière à respecter les mesures sanitaires requises par la province.

- Veuillez noter qu'il n'y aura pas de réception après la messe cette année.

- Le nombre de places est limité - inscrivez-vous bientôt!
(Date limite pour s'inscrire: le 28 septembre)

 

Pour vous inscrire, cliquez ICI!

Voir l'affiche ICI!

Pour plus d'information: 

Sophie Freynet-Agossa
Service Mariage, famille et vie
204-594-0274 
mfl@archsaintboniface.ca

 

 


Renseignez-vous sur le projet de loi C-7 !

 

S’il est adopté, le projet de loi C-7 élargira les critères pour la demande d’aide médicale à mourir, même lorsque la mort naturelle n’est pas raisonnablement prévisible. De plus, le projet de loi C-7 permet à une personne de renoncer à son consentement final lorsque le décès est prévisible, ce qui la place dans une situation vulnérable.  En tant que catholiques, nous affirmons le droit à la vie – qui ne peut être enlevé – sans parler de l’importance de la compassion en soulageant la douleur et la souffrance des malades et des mourants, ainsi que la responsabilité de protéger les plus vulnérables d’entre nous. Nous avons besoin d’un processus public et transparent tenant compte des principes moraux et éthiques inviolables où toutes les voix sont entendues.  

 

  

Le Projet de loi C-7 est la nouvelle loi proposée par le gouvernement fédéral sur l’euthanasie — Agissez maintenant pour opposer ces changements

Le Projet de loi C-7 est une « Loi modifiant le Code criminel (aide médicale à mourir) ». Le Projet de loi C-7 pourrait causer un mal considérable et indéniable à ceux et celles qui sont malades ou vulnérables, s’il était adopté. Le Projet de loi élargirait les critères d’admissibilité à l’euthanasie et à l’aide médicale à mourir en supprimant le critère de « mort naturelle raisonnablement prévisible » qui fait actuellement partie du Code criminel. Tel qu’il est formulé, le Projet de loi C-7 élargirait également certaines des « mesures de sauvegarde » et permettrait aux patients pour lesquels la mort est « raisonnablement prévisible » de renoncer à leur consentement final pour recevoir l’euthanasie en créant une directive préalable, qu’ils ne seront pas en mesure de changer s’ils ont changé d’avis, mais ne peuvent plus communiquer.

Par le biais du Projet de loi C-7, le Gouvernement a essentiellement court-circuité l’évaluation obligatoire de l’euthanasie et de l’aide médicale à mourir au Canada, comme prévue dans l’Acte original du 17 juin 2016 pour modifier le Code criminel, qui prévoyait explicitement « un examen parlementaire [des] dispositions [de l’Acte] ainsi que de la situation des soins palliatifs au Canada qui commence au début de la cinquième année qui suit [la] sanction [de l’Acte]. »

Le Projet de loi C-7 demeure une grande inquiétude puisqu’il est présentement à l’étape de la Deuxième lecture du processus législatif, qui sera ensuite suivi par des audiences du comité. Cliquez ici pour voir la progression du Projet de loi C-7.

Le mal que le projet de loi pourrait, et va, entraîner s’il est adopté est indéniable. La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) collabore avec d’autres organismes nationaux et groupes religieux afin d’élaborer une déclaration commune concernant le Projet de loi C-7. Les Évêques espèrent sincèrement et demandent du fond du cœur à la Chambre des communes d’exercer sa capacité de référer le Projet de loi C-7 à un comité pour être évalué en détail avant de passer à la Deuxième lecture, comme il est permis selon les Règlements (Ch. 9 § 73), afin de pouvoir écouter les contributions de témoins experts de manière entièrement publique, transparente et ouverte à une vaste étendue de voix - religieux et non religieux - ainsi qu’en considération complète et prudente des principes moraux et éthiques inviolables, le bien commun, et un souci pour nos générations futures.

Les Évêques font appel à tous les canadiens de faire entendre leurs voix; ils exhortent fortement les députés à reconnaître le don de la vie en tant que droit inaliénable qui ne peut être enlevé par un autre, l’importance de la compassion envers ceux et celles qui sont malades ou mourants, ainsi que notre responsabilité de protéger les plus vulnérables parmi nous.

Contactez votre député pour exprimer vos inquiétudes face à cette législature. Rappelez-leur de l’impact que cette loi aura à long terme sur toutes personnes et demandez-leur de prendre le temps d’examiner ce projet de loi de près. Cliquez ici pour lire davantage dans la déclaration complète de la CECC.

La Coalition pour les soins de santé et la conscience a fourni des informations sur l’impact de ce projet de loi sur les patients et les médecins, en particulier sur nos médecins en Ontario. Ils offrent également des liens directs pour pouvoir envoyer un courriel à votre député. Cliquez ici pour visiter leur site Web.

Nous avons créé une fiche d’information d’une page pour vous. Vous pouvez la télécharger en cliquant ici.  

 

 

-------------------------

 

Créés pour être en relation -
une retraite chrétienne pour les couples
du 13-15 novembre 2020

Cherchez-vous à enrichir, à raviver ou à reconstruire votre mariage?

Le Service mariage, famille et vie de l’Archidiocèse de Saint-Boniface vous invite à participer à une formidable retraite guidée pour les couples chrétiens!

Les couples seront invités à approfondir leur relation et créer des liens d’amour plus sécurisants, en explorant 7 discussions pour un amour durable.  La retraite est basée sur une méthode énergisante et hautement efficace pour aider les couples : la Thérapie centrée sur les émotions.

Lieu : la retraite aura lieu au magnifique Centre de retraite St. Benedict’s, situé à West Saint Paul (à quelques minutes de Winnipeg).

Coût : 350$/couple
Ceci inclut les frais liés à la retraite, ainsi que les dîners.  À noter: le coût n'inclut pas l'hébergement au Centre de conférence (voir ici-bas pour plus d'info).

Nous vous encourageons à faire une escapade d'une fin de semaine, loin de chez vous! 
Nous sommes heureux d'offrir des chambres à bas prix, au Centre de conférence, en plus de faire des recommandations d'hotels non loin.  Svp noter que l'hébergement serait à vos frais.  N'hésitez pas à vous renseigner pour plus de détails.

NB: Nous avons à coeur de vous acceullir en français.
Bien que les présentations du contenu de la retraite auront lieu en anglais, les couples auront la possibilité d'échanger entre-eux en français.
Les matériaux pour la retraite sont disponibles en français et chaque couple francophone recevra les matériaux dans les deux langues.

Inscrivez-vous ici: www.bit.ly/C4C-2020-Register

* Date limite pour l'inscription: 2 novembre 2020

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

Sophie Freynet-Agossa
Co-Coordonnatrice du Service Mariage, famille et vie
Archidiocèse de Saint-Boniface
Email: 
mfv@archsaintboniface.ca 
Phone: 204-594-0274
 

Sophie Freynet-Agossa

Co-Coordonnatrice
Secteur Mariage
204-594-0274
mfl@archsaintboniface.ca 

Nadine Fetherston

Co-Coordonnatrice
Secteurs Famille & Vie 
204-594-0295
mfl2@archsaintboniface.ca   

 

Télécopieur :
204-237-9942

Page Facebook :

www.facebook.com/mfv.mfl

Adresse:
151, avenue de la Cathedrale
Winnipeg (MB)  R2H 0H6


Mariage, famille et vie