Vitalité de la communauté catholique francophone

Comment allons-nous assurer la vitalité de notre communauté catholique francophone au sein de l’Archidiocèse?

Une consultation publique menée en 2021 par l’Archidiocèse de Saint-Boniface s’est justement penchée sur la question. L'idée d’une consultation avait été suggérée par le Comité consultatif qui avait pour but de se pencher sur la question de la vitalité.

La question entourant la foi et l'identité francophone est de tout temps. En effet, la dernière fois que l’Archidiocèse avait étudié la question linguistique de façon officielle était en 1995. Après une consultation auprès du Conseil presbytéral, qui s’est tenu de 1992 à 1995, Monseigneur Antoine Hacault a publié un document (N° 14/95) intitulé « Orientations pastorales linguistiques pour les paroisses de l’Archidiocèse de Saint-Boniface ». Depuis cette publication, l’archidiocèse a évolué grandement.  

La consultation a eu lieu du 12 mai jusqu’au 23 juillet 2021. À l’époque, cela faisait déjà 14 mois depuis que des mesures de la santé publique avaient été mises en vigueur pour combattre la pandémie de la COVID-19. Le but de cette consultation n’était pas nécessairement de trouver des réponses concrètes, mais plutôt d’établir des questions plus précises sur lesquelles le diocèse, les paroisses, les prêtres et les laïcs auraient à réfléchir. À l’aide de réflexions et conversations entre les diverses collectivités, un esprit commun saura guider les prochaines actions.

Par l’entremise d’un sondage individuel ou de groupes de discussion, toute personne avait l’occasion de partager ses impressions. Pour le sondage, les gens le remplissaient en ligne de façon anonyme et fournissaient quelques données sociodémographiques. Dans le cas des groupes de discussion, la personne qui animait avait la responsabilité de soumettre un résumé de la discussion et de demander aux participants de répondre à quelques questions sociodémographiques de façon anonyme. Nous avons demandé aux participants de fournir ces données sociodémographiques afin d’avoir une idée de la population représentée.

Chaque paroisse francophone avait été demandée de s’assurer d’entretenir au moins un groupe de discussion dans leur paroisse.

Cinq questions ont été posées aux membres de la communauté :

  1. Comment vis-tu aujourd'hui ta vie de foi? Sur le plan personnel, familial, communautaire, et mondial.
  2. Selon toi, quels sont les aspects les plus importants pour continuer à vivre une vie de foi en français au Manitoba?
  3. Selon toi, quels sont les plus grands défis à surmonter pour continuer à vivre une vie de foi en français au Manitoba?
  4. Projette-toi dans l'avenir (5 à 10 ans), à quoi ressemble la communauté francophone catholique ici au Manitoba? Comment est-ce qu'on s'est rendu à ce point-là? Qu'est-ce qui a changé?
  5. Comment peut-on assurer la continuation de la transmission de la foi pour les prochaines générations?

Les nombreuses réponses reçues ont permis la rédaction d’un rapport qui offre une représentation adéquate de la réalité courante. Les gens ont eu la chance de réfléchir à cette de question de la vitalité de la foi en français et d’avoir des conversations avec les gens qui les entourent.

Ce rapport n’avait pas comme but de trouver la solution parfaite pour assurer cette vitalité, mais avait plutôt comme objectif d’encourager une prise de conscience quant à la situation courante au sein de la collectivité. Ce rapport n’est qu’un début prometteur aux prochaines conversations et actions à entreprendre.

 

Pour lire le rapport complet, cliquez ici

 

Cliquez ici pour lire la lettre de Mgr LeGatt qui explique le contexte de ce projet.

Cliquez ici pour lire la réflexion de Mgr LeGatt parue dans La Liberté du 2 juin 2021.

 

Cliquez ici pour lire le Guide qui donne un peu plus de contexte et explique tous les aspects de ce projet. 

 

Pour toute question, veuillez communiquer avec :
Mireille Grenier
204-594-0278 mgrenier@archsaintboniface.ca 


Services diocésains