Nouvelles hebdomadairesLire le bulletin au complet

COVID-19 - Clarifications concernant les Services religieux - MISE À JOUR

 

Les restrictions entrées en vigueur le 21 décembre sont désormais prolongées jusqu'au 1er février.

Tenus à l'intérieur, les services religieux sont limités à 25 % de la capacité habituelle des lieux ou 25 personnes, selon le nombre qui est le moins élevé, mais avec la possibilité d'ajouter des cohortes de 25 personnes.

Pour lire la mise à jour du document Mise à jour des restrictions concernant les Services religieux, cliquez ici. Pour lire les ordres provinciaux, cliquez ici.

COVID-19 - Clarifications concernant les Services religieux - MISE À JOUR

 

Les restrictions entrées en vigueur le 21 décembre sont désormais prolongées jusqu'au 1er février.

Tenus à l'intérieur, les services religieux sont limités à 25 % de la capacité habituelle des lieux ou 25 personnes, selon le nombre qui est le moins élevé, mais avec la possibilité d'ajouter des cohortes de 25 personnes.

Pour lire la mise à jour du document Mise à jour des restrictions concernant les Services religieux, cliquez ici. Pour lire les ordres provinciaux, cliquez ici.

Message vidéo de Noël de Mgr LeGatt – « Ce sont les petites choses qui comptent »

Mgr Albert partage ses pensées, vœux et prières pour ce deuxième Noël en pleine pandémie. En dépits de notre fatigue et les différences d’opinion nées de la possibilité de se faire vacciner, Mgr Albert nous invite à penser à l’Incarnation – Dieu qui se rend présent en devenant un petit enfant. Dieu est avec nous. L’Emmanuel apporte la paix et la justice, ainsi que la solidarité parmi tous les enfants de Dieu. Ce Noël, trouvons donc des moyens d’être présents l’un à l’autre, que ce soit en personne ou par Zoom, pour choisir la bonté du moment et partager notre joie et notre émerveillement devant cet enfant si précieux, ce Roi des Rois. L’enfant dans la crèche nous appelle à cette générosité. Partageons notre amour, et passons tous un Joyeux Noël.

Mgr LeGatt : COVID-19 et l'amour de notre prochain

Dans cette vidéo qui a deux volets, Mgr LeGatt prend d’abord un moment pour discuter la logique derrière les nouvelles restrictions reliées à la COVID en place dans l’Archidiocèse, pour ensuite proposer une réflexion sur la division qui pourrait devenir de plus en plus prononcée et urgente dans nos familles, dans nos paroisses, dans nos communautés, et dans la plus grande société. Les questions qui entourent le port du masque et la vaccination deviennent tellement sensibles et émotionnellement chargées qu’elles ont le potentiel de faire un mal inimaginable et à long terme dans nos familles et dans nos communautés, menant à la colère, et même, possiblement, à la haine. Ainsi, nous devons, avant tout, aimer. L’amour conquit tout. Bien que nous puissions avoir des fortes convictions d’un côté de ces questions ou de l’autre, n’oublions jamais de mettre la personne en premier: la présence du Christ dans tous et chacun, Lui, qui nous appelle d’abord et avant tout à aimer tous et chacun. Ne nous laissons pas tellement envahir par nos positions que nous oublions la valeur et la dignité de tous, et de voir d’abord la personne, en l’image de Dieu.

Vidéo de Mgr LeGatt – Efforts diocésains vers la réconciliation

Cette semaine, Monseigneur Albert réfléchit sur certains efforts que l’archidiocèse prévoit entamer dans son cheminement de réconciliation. Certains des efforts proposés sont les suivants : ➡️La formation d’un comité aviseur composé d’une variété de personnes autochtones et non-autochtones pour guider les efforts continus de vérité et réconciliation dans notre diocèse. ➡️Les différents services pastoraux sont demandés d’inclure des efforts pour promouvoir la vérité et réconciliation. Ceci est fait par l’entremise d’ateliers, ou par le partage de ressources avec les différents responsables en paroisses des différentes pastorales. ➡️L’utilisation de l’outil pédagogique 4 saisons de la réconciliation (plus d’infos ici: https://bit.ly/2YiYQI8) comme formation professionnelle pour nourrir l’esprit des prêtres et des employés diocésains afin de promouvoir un renouvellement des relations entre les Peuples autochtones et non-autochtones. ➡️Le Comité pour le renouveau et la croissance des Conseils paroissiaux de la pastorale a toujours comme mission le développement et la mise en œuvre des CPP dans nos paroisses, mais une nouvelle priorité consiste à outiller les CPP pour faciliter des conversations de réconciliation. ➡️L’organisation de groupes de discussion diocésains utilisant la ressource À l’écoute des voix autochtones du Forum Jésuite pour la foi sociale et la justice. ➡️À la suite d’une année d’écoute, de dialogue et de cheminement de cœur auprès de notre Église diocésaine, on s’engage à entreprendre une collecte de fonds au niveau régionale afin de soutenir les initiatives discernées localement avec des partenaires autochtones. Ces efforts ne sont qu’un début. Ne craignons pas d’oser avoir ses dialogues profonds et parfois difficiles avec les gens qui nous entourent. Marchons ensemble en toute humilité pour mettre en pratique dans notre vie de tous les jours des relations justes et équitables. Enfin, demandons au Seigneur de continuer à nous guider dans ce parcours.

Mgr LeGatt - Une demande officielle de pardon

 

À la suite de la plénière annuelle de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CÉCC), où une demande officielle de pardon a été prononcée à l’unanimité par tous les évêques du Canada auprès des peuples Autochtones, pour la part qu’a joué l’Église Catholique dans le traumatisme de la colonisation, surtout pour son implication dans les Pensionnats Indiens, Monseigneur Albert propose une réflexion sur le sens de cette demande de pardon. D’abord, c’est l’œuvre du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit façonne le cœur de tous les Catholiques depuis quelques temps, en amont de cette demande totale et sans équivoque de pardon. Si nous croyons sincèrement que nous sommes Uns dans le Christ et que nous avons tous part dans Son Amour, nous devons aussi croire que nous sommes unis dans le péché, et que nous portons tous le péché des Pensionnats Indiens. Ainsi, nous avons tous une part de la responsabilité à porter : responsabilité à nous informer et à être des acteurs dans les nombreuses œuvres de réconciliation qui nous attendent. Nous avons vraiment toutes et tous une part à jouer. Certes, les 30 millions de dollars en efforts de prélèvements de fonds qui seront entrepris par les diocèses canadiens dans les années à venir font partie de cet effort, mais cela constitue seulement une partie du plus grand effort individuel, personnel, et collectif que nous devons tous entreprendre en cette œuvre de la réconciliation qui nous attend. Nous partageons tous dans la responsabilité, et nous faisons tous partie, par le Saint-Esprit, dans les chemins d’avenir.

Les évêques du Canada offrent aux peuples autochtones des excuses sans équivoque

Les évêques catholiques du Canada, réunis en Assemblée plénière cette semaine, ont profité de l’occasion pour confirmer et reconnaître aux peuples autochtones les souffrances éprouvées dans les pensionnats indiens du Canada. Beaucoup de communautés religieuses et de diocèses catholiques ont participé à ce système, qui a entraîné la suppression des langues, de la culture et de la spiritualité autochtones et qui n’a pas respecté la riche histoire, les traditions et la sagesse des peuples autochtones. Elles ont reconnu les graves abus qui ont été commis par des membres de notre communauté catholique : des abus physiques, psychologiques, émotionnels, spirituels, culturels et sexuels. Elles ont aussi reconnu avec douleur les traumatismes passés et persistants et l’héritage des souffrances et des difficultés vécues par les peuples autochtones, qui persistent jusqu’à ce jour. De concert avec les entités catholiques qui ont participé directement au fonctionnement des écoles et qui ont déjà présenté leurs sincères excuses, les évêques du Canada ont exprimé leurs profonds remords et ont présenté des excuses sans équivoque.

Pour lire le document Excuses officielles par les évêques catholiques du Canada aux peuples autochtones de ce pays, cliquez ici.

En aval de leur déclaration, les évêques catholiques du Canada ont par ailleurs annoncé un engagement financier national de 30 millions $ pour soutenir les initiatives de guérison et de réconciliation. Pour lire leur annonce, cliquez ici.

  • Nouveau - COVID-19 - Clarifications concernant les Services religieux - MISE À JOUR

  • Message vidéo de Noël de Mgr LeGatt

  • Mgr LeGatt : COVID-19 et l'amour de notre prochain

  • Efforts diocésains vers la réconciliation

  • Mgr LeGatt - Une demande officielle de pardon

  • Les évêques du Canada offrent aux peuples autochtones des excuses sans équivoque

Au carrefour de l'Archidiocèse

À l'écoute des voix autochtones - Groupes de discussion

Vidéos sur la vérité
et la réconciliation

Compte Instagram pour la jeunesse!
@jeunessesaintbonifaceyouth

Histoires de foi en pandémie de COVID-19

COVID-19 - une FAQ concernant les vaccins et la bioéthique catholique

Autres liens

Un témoin de l'espérance chrétienne
Magazine - Radio - Balados

Conférence des évêques
catholiques 
du Canada

Réseau mondial de prière du Pape

Retour à l'esprit
Ateliers de réconciliation

Le Pape François & 
Nouvelles récentes 
du Vatican

Événements à venir

janv.
27

Life Culture Gathering

janv.
29

“That Man is You” – Starts September 18, 2021

janv.
29

Retraite pour enfants de l'ÉCÉ à la paroisse Holy Cross

févr.
2

Journée mondiale de la Vie Consacrée

févr.
2

St. Boniface Diocesan High School 2022 Virtual Open House

 


Galerie de photos  


Lire l'Évangile du jour


CECC Calendrier liturgique

Saints & Lectures du Jour


Télévision Sel & Lumière