Le jeûne

Il se peut que le jeûne soit le pilier avec lequel vous êtes le plus familier. Vous avez probablement appris comme enfants que le mercredi des Cendres et le Vendredi saint sont des jours de jeûne, et il y a de bonnes chances que vos familles s’abstenaient de la viande les vendredis du Carême. On vous a peut-être même encouragé à ne pas manger de friandises pendant le Carême, ou vous avez peut-être fait quelque chose comme famille.

Notre jeûne du Carême peut vraiment nous aider à nous rapprocher du Christ en prière et à être plus attentifs à ce que Jésus est en train de faire dans nos vies si nos désirs pour l’objet de notre jeûne deviennent un rappel de tourner nos yeux vers Jésus et d’unir notre souffrance au sien.

Le jeûne peut prendre plusieurs formes; vous pourrez choisir de ne pas manger un certain type de nourriture ou de ne pas boire votre breuvage préféré, mais vous pourrez aussi choisir de ne pas écouter Netflix ou de seulement prendre des douches froides, ou de jeûner d’une autre source de confort. Vous pourrez également choisir de faire un jeûne d’une habitude moins désirable. Les possibilités sont plus ou moins infinies, mais l’essentiel c’est d’essayer de choisir quelque chose qui représente un vrai sacrifice pour vous et qui ne vous empêchera pas d’exercer vos responsabilités.

Cliquer sur les icônes ci-dessous pour découvrir d'autres ressources :