Témoignages des anciens

 

NATHANAËL 2015-2018

Un nouveau chapitre

Programme de formation pour les laïcs

de l’Archidiocèse de Saint-Boniface

 

  

 

Yolande et Philippe Le Quéré, diacre

Nous voilà de nouveau stylo à la main, mais cette fois-ci pas pour écrire dans notre cahier de bord, mais plutôt pour partager avec vous l’expérience inoubliable de notre cheminement vers Celui que nous aimons tant.

Pour longtemps, nous cherchions à mieux comprendre notre foi et notre raison d’être. Et voilà comme un coup de vent, quelque chose a changé en nous ainsi que dans notre couple lorsque nous avons dit OUI à la formation Nathanaël.

Croyez-le ou pas, mais nous avons découvert que nous avions des dons cachés ! Notre vie spirituelle a prit fruit et la prière nous est apparue dans toute sa beauté... nous ne pouvons plus nous en passer ! La prière a pris toute sa place dans notre vie quotidienne, car elle nous permet maintenant d’être en présence de Dieu avec les mains et un cœur ouverts.

Nous comprenons maintenant qu’en tant qu’enfants de Dieu, nous sommes choisis par Lui : nous ne pouvons pas garder pour nous seuls ce que nous recevons de Lui, car cela ne nous appartient pas ! Alors nous l’offrons par le service : service auprès des malades, des personnes seules, nos jeunes familles qui demandent le baptême pour leur enfant, nos jeunes mariés, et auprès de ceux et celles qui sont en prison.

Avec le Seigneur qui agit et veille au grain qu’il nous demande de semer, nous recevons son invitation à donner le maximum de nous-mêmes envers le pauvre. Nous avons toujours la certitude de n’être jamais abandonné… il est toujours là et nous donne la force nécessaire d’accomplir notre engagement dans nos ministères. Des ministères que nous ne vivrions pas si nous aurions choisi de dire NON à Son appel d’avancer vers Lui par la formation Nathanaël.

Ensuite, il ne faut pas oublier Sa présence réelle qui est entré au sein de notre couple. L’Esprit était très présent et puissant, car j’ai cheminé quelques années de plus avec Philippe lorsqu’il a répondu à l’appel au diaconat permanent... un autre moment de grâce dans notre vie!

Nous ne serions pas fidèles à nos paroles si nous disions que tout était rose ! Car nous avons bien vécu des moments difficiles de discernement où nous nous sommes questionnés à savoir à quoi au juste le Seigneur nous appelait !   Serions-nous capables d’être d’humbles serviteurs, toujours prêts à dire oui et de Lui faire entièrement confiance ? Et la famille qui, comme toute autre famille, vit tous les jours en faisant face à des défis dans une société très matérialiste et influencée par des vices tels que le suicide, l’alcool, la drogue et nous en passons. C’est à ces moments-là que la formation Nathanaël prend racine. Elle nous permet de ne pas nous laisser tirer dans l’ombre mais plutôt de se pencher sur la Parole vivante et de l’appliquer. Et quand parfois nous n’en pouvons plus, nous ressentons une force nouvelle nous envahir, et nous nous disons « C’est sans doute un malade qui nous offre sa souffrance, ou un prisonnier qui dans le silence de sa cellule, supplie le Seigneur de nous soutenir ».

Osez dire notre foi, voilà le plus beau cadeau que nous pouvons faire à tous ceux et celles qui nous entourent ! 

 

Gisèle Maynard

Je suis l’épouse de Marc Maynard, maman de 6 beaux enfants et grand-maman de 10 petits-enfants. On m’a demandé d’écrire un petit témoignage sur les grâces et bénéfices que j’ai reçus à travers Nathanaël.

J’ai fais ma formation du parcours Nathanaël de 2001 à 2004. À ce moment-là, je travaillais dans ma paroisse de Saint-Malo comme aide pastorale. Je me sentais souvent inadéquate, parce que je n’avais pas assez de connaissances de la foi catholique pour ce rôle qui m’avait été confié. C’est pour cela que j’avais décidé de suivre la formation Nathanaël.

J’ai reçu bien plus que je ne m’attendais. Je n’ai pas seulement appris beaucoup au sujet de ma foi, mais j’ai aussi fait un grand cheminement dans ma vie spirituelle. Ceci ne m’a pas seulement aidée dans mon travail comme aide pastorale et catéchète, mais ça m’a aussi aidée à mieux vivre ma foi chrétienne de tous les jours, dans ma vie d’épouse, de mère, et ensuite de « memère ».

J’ai appris a mieux connaître ce que c’est de vivre ma vie de baptisée, d’être un fidèle témoin du Christ et d’être un membre vivant de son Corps, l’Église. Cela m’a enseignée à être plus patiente avec les autres et à ne pas tant juger les autres. J’ai aussi formé des belles amitiés qui durent encore aujourd’hui.

 

Renald Johnson

 Pour moi, la formation Nathanaël fut l’une des expériences les plus enrichissantes dans mon cheminement spirituel et personnel. Les fruits de la formation spirituelle, biblique, en croissance humaine et l’enseignement d’Église se poursuivent encore aujourd’hui, même 15 ans après cette expérience. Le vécu le plus important fut quand nous avons été invités à sortir du Centre de pastorale pour, dans le silence, laisser l’Esprit Saint nous donner une Parole. J’ai reçu seulement un mot « Effata », « Ouvre-toi! », Marc 7, 31-37. Comme le sourd-muet que Jésus a guéri, le Seigneur m’a demandé cette ouverture des yeux et des oreilles de mon cœur à Dieu Père, Fils et Esprit, à sa Parole, et aux besoins de mes frères et sœurs dans ma vie quotidienne. Je suis extrêmement reconnaissant pour cette ouverture que Nathanaël a initiée en moi et je peux dire que même si ce fut un engagement exigeant, l’expérience est pleine de merveilles à découvrir.

Estelle Sabourin

_ La messe est une toute nouvelle expérience; je comprends mieux les Écritures et les rites de la messe et j`apprécie la célébration.

_   Nathanaël m’a donné une nouvelle confiance en mon Église; je ne sais pas quelle suite ça va prendre, mais je peux croire que ça ne va pas s`éteindre.

_ Quelle joie de participer à un groupe avec qui ce n’est pas gênant de parler de ma foi, de mes convictions autant que de mes questions!

_ Je me sens mieux équipée pour parler de ma foi, pour répondre à quelqu’un qui me pose des questions. Je peux dire maintenant pourquoi j`y tiens, pourquoi je vais à la messe, etc.

_ Une amie m’avait dit : c’est le plus beau cadeau que tu peux t’offrir! Elle avait bien raison !

Méo Labossière

Ah!  Nathanaël… Où commencer? Je suis le produit du dernier parcours qui s’est terminé en 2012. De septembre 2009  à mon arrivée, avec mes peurs et mes timidités, jusqu’à la fin, je me suis engagé avec le cœur ouvert. Quelle expérience…

Tout ça grâce aux cinq piliers de formation de  Nathanaël de l’époque : la  théologie, les études bibliques, la liturgie,  la croissance humaine et pour moi, l'une des plus importantes, la spiritualité. Chaque étape est aussi importante que l’autre : 

  • À travers la théologie, nous avons appris l’histoire de notre très chère Église. L’histoire joyeuse ainsi que les moments plus sombres de l’Église. Mais cette Tradition vivante que l’Église a vécue pendant les derniers 2000 ans nous est présentée avec passion. Nous apprenons aussi la théologie, les sacrements, plus particulièrement, l’Eucharistie. Après avoir compris ce sacrement, je suis arrivé à l’apprécier plus pleinement.
  • Quels joyeux noyaux, les Écritures saintes! J’ai appris à les connaître et les vivre.
  • Quelle beauté, notre liturgie! Après l’avoir mieux comprise, j’arrive à la vivre d’une façon plus intérieure, dans le fond de mon âme. Ceci m’a conduit à suivre le Parcours liturgique donné par l’Office national de Liturgie dans notre archidiocèse de 2013 à 2015.
  • Comment être transformé sans vraiment se comprendre soi-même? Il est important d’arriver à se connaître soi-même afin de mieux vivre. Nous apprenons à voir pourquoi nous réagissons positivement ou négativement à diverses situations et évènements, et à nous améliorer.
  • Enfin, la spiritualité. Pour moi, c’était une grande préoccupation, car je n’arrivais pas à la prière que je croyais idéale. Mais avec la croissance humaine et les diverses formes de spiritualité, je suis arrivé à comprendre que la prière ou la spiritualité n’a pas une forme idéale, mais que la prière que je vis est ma prière. La spiritualité que j’apprécie le plus est la spiritualité franciscaine. Ceci m’a ouvert à un niveau plus élevé que jamais dans ma vie spirituelle. Je le dois à ce parcours.

Nathanaël fut pour moi été une grande occasion de vivre plus pleinement l’évangile et de vivre ma foi d’une manière plus ouverte. Nous avons appris à grandir ensemble comme groupe. Bien qu’au début, nous ne nous connaissions pas tellement, vers la fin nous étions tous tristes de nous laisser et de ne pas nous revoir le mois d’après. Après ces trois années de discussions, de prière et de partage ensemble, nous étions devenus une grande famille. Cette expérience dans ma vie, m’a apporté une plus grande joie et m’a fait apprécié mon Église, son histoire et tous qu’Elle a à nous offrir. 

Madame Tharsile Foidart

J’ai fait partie du groupe de Nathanaël 1992-1996 et j’ai beaucoup apprécié mon expérience.

Pour commencer, il faut se connaître soi-même. Donc, il y a la formation sur la croissance personnelle. On y apprend de quoi on est fait, comment on agit et réagit devant différentes situations et avec les personnes autour de nous. On prend aussi conscience des routines qu’on prend, bonnes ou mauvaises. Tout ça fait partie de ce que nous sommes.

La spiritualité est une partie importante du programme. On apprend à connaître Dieu le Père qui est tout-puissant, Jésus son Fils bien-aimé et le Saint-Esprit. Apprendre à connaître Dieu est un très grand cadeau : savoir que Dieu est un Père qui nous aime et qu’Il et toujours là pour nous, que Jésus est venu parmi nous pour nous sauver et que l’Esprit intercède pour nous. La Vierge Marie est aussi importante dans notre vie.

Dans la formation sur la Tradition de l’Église, on nous enseigne le mystère de l’Église, la Révélation transmise dans les Écritures saintes, une Tradition vivante de l’Église, une science qui est le reflet de Dieu.

J’y ai aussi appris l’histoire de l’Église, du commencement jusqu’à aujourd’hui, incluant l’histoire des papes et des congrégations religieuses et c’était très intéressant.

L’étude des sacrements, et spécialement de l’eucharistie, m’a beaucoup appris.

Nathanaël a été pour moi une bonne occasion d’approfondir ma foi. J’y ai aussi rencontré des personnes qui avaient le même but : approfondir leur foi et apprendre comment faire grandir notre communauté. Nous y avons trouvé des moyens pour nous impliquer dans l’Église, pour trouver et prendre notre place et pour partager la Parole de Dieu.

Nous avons aussi appris à prier tous ensemble et à partager avec les autres, ce qui n’est pas toujours facile. Ce fut un temps pour grandir. J’ai beaucoup appris et je suis fière de faire partie des Anciens.


Formation de la foi des adultes